Le Ghana et son agriculture

L’agriculture joue un rôle primordial dans l’économie ghanéenne, car elle contribue à l’emploi de plus de 40% de la population active. Cependant, le secteur reste déficitaire pour la plupart des cultures dites « commerciales » et se caractérise par de petites exploitations (taille moyenne de moins de deux hectares) de faible productivité. Il existe cependant parallèlement de vastes fermes et plantations industrielles pour les productions d’huile de palme, d’hévéa, de noix de coco, et à un degré moindre, pour les ananas, le riz et le maïs.
Les terres ghanéennes représentent 14,8 millions d’ha :

  • 12% sont cultivées ;
  • 7% sont sous cultures pérennes (cacao, huile de palme et hévéa)

(source:http://www.tresor.economie.gouv.fr/)

J’ai eu la chance de pouvoir traduire récemment une annexe du programme METASIP ( Medium Term Agriculture Sector Investment Plan ) mis en place par le Ministère de l’agriculture du Ghana dans le but de développer une agriculture qui corresponde à une gestion plus durable des terres ghanéennes et qui réponde aussi aux objectifs du Millénaire pour le Développement.

La traduction est décidément un métier noble quand elle construit des ponts entre les acteurs du développement international.



Pour plus d´informations sur le sujet et sur mes services de traduction de l´anglais et de l´espagnol vers le français laissez-moi un message.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message